strategieLe jeu de stratégie qu’il soit en temps réel (RTS) ou au tour par tour est une véritable relique pour de nombreux gamers. Qui ne se souvient pas (pour les plus âgés du moins) de bonnes vieilles parties en LAN sur des mastodontes tels que les produits signés Blizzard (Starcraft premier du nom et Warcrat 3 au hasard) ou Heroes of Might and Magic III ?

Depuis déjà plusieurs années, si les titres du genre continuent d’affluer sur nos machines, ils se sont aussi répandus sur la toile. D’un côté, ce qui aurait pu être de nouvelles versions boite si le dématérialisé n’avait pas autant de succès avec des plates-formes comme Steam, de l’autre les jeux sur navigateurs résolus à ne passer via aucune plate-forme intermédiaire ni logiciel d’installation de quelque sorte que ce soit.

Parmi cette multitude de jeux, difficile de s’y retrouver ! Pourtant, si le jeu de stratégie est si propice au format navigateur, ce n’est pas pour rien ! Dans une logique de serveurs sur lesquels les joueurs s’affrontent (en général pour de la conquête de ressources et de territoire) avec sauvegarde en cloud, le fait de ne rien avoir à installer et de pouvoir jouer assez facilement de n’importe où est plutôt confortable.

Ainsi le modèle du jeu sur navigateur se démocratise de plus en plus et certains studios en font d‘ailleurs leur spécialité, offrant par la même occasion des softs vraiment aboutis à la profondeur de gameplay réelle. Mais qui sont ces studios parfois méconnus du grand public ? Réponse ci-dessous.

L’Europe, El Dorado du jeu de stratégie ?

Difficile de parler de jeux navigateur sans citer Plarium. La société n’est pas en reste puisqu’elle marque presque coup sur coup l’univers du jeu de stratégie avec des nouvelles licences différentes à chaque fois. Ayant frappé fort une première fois avec Stormfall, elle a depuis récidivé avec d’autres titres de gestion de cité et d’armée au gameplay et à la durée de vie impressionnants. Qu’il s’agisse de plonger dans des périodes historiques réelles comme la Grèce antique de Sparta : War of Empires ou dans les univers totalement féeriques de Nords : Heroes of the North, l’évolution est visible et le rendu de plus en plus fin. On note d’ailleurs qu’un changement de style assez marqué a été tenté avec Total Domination, assez loin des précédents jeux de la firme qui se place loin des chevaliers et des épées pour nous offrir une guerre sur fond d’ambiance post apocalyptique dans un monde ravagé par les frappes nucléaires et la maladie.

Si l’on fait exception de Plarium, force est de constater en revanche que le noyau dur de l’univers du jeu navigateur se situe tout simplement en Allemagne. On ne peut pas vraiment aborder le sujet en occultant Ubisoft Blue Byte. Si la firme française mondialement connue s’impose sur de nombreux types de productions, elle dispose également de son studio en Allemagne pour se concentrer sur du navigateur. Ayant déjà plus d’une trentaine de titres à son actif, la branche germanique est notamment connue pour les sagas Anno, Settlers et Heroes Online. Elle s’est démarquée récemment avec le titre Endwar Online, qui nous place dans un futur proche en pleine 3ème Guerre Mondiale. Esthétiquement très réussi, le jeu dispose de plus d’un soin tout particulier accordé à son gameplay et son interface, Ubisoft n’étant pas à son coup d’essai sur ce terrain.

Dans un autre genre, Bigpoint, studio lui aussi à la fois développeur et éditeur est en activité depuis le début des années 2000, variant les styles et les approches avec des jeux aussi bien centrés sur le sport que la guerre ou la gestion de parcs à thèmes. On retiendra notamment les célèbres DarkOrbit et Seafight qui sont certainement les plus gros succès de la société. Un retour à l’univers de la piraterie a d’ailleurs récemment été opéré avec Pirate Storm : Death or Glory, qui bénéficie de tous les enseignements tirés sur le jeu précédent et offre donc une expérience d’autant plus riche et stimulante.

Enfin, dernier gros représentant du cartel des développeurs de jeux navigateur : Inno Games. Si la structure a officiellement été fondée vers 2007, elle a démarré son activité quelques années plus tôt. La firme s’est notamment fait connaître avec l’excellente saga Tribal Wars qui en est désormais à son deuxième opus et compte plusieurs millions de joueurs à travers le monde. Les joueurs ont depuis pu s’essayer à d’autres genres avec Forge of Empires ou Elvenar, mais là ou le studio a frappé fort, c’est lors de la production de son jeu Rising Generals. En effet, le titre a bénéficié d’une collaboration avec Bruce Shelley, game designer de renom ayant donné leurs lettres de noblesses à d’immenses sagas du jeu de stratégie comme Civilization ou Age of Empires. Pas étonnant qu’Inno Games se spécialise dans le genre !

Il existe bien entendu de nombreux autres studios très intéressants qui produisent chaque années de nouveaux softs dignes d’intérêt. Les quelques uns cités ci-dessus sont les acteurs majeurs du marché, et nul doute que si vous croiserez certainement l’un de leurs produits en ligne, d’autres viendront sans certainement s’ajouter à la liste pour multiplier les concurrents sur le secteur. On vous refera un point à ce moment là !